Bretagne ensemble - 28 : Mai 2015

Archives

Mode d'emploi

Télécharger le PDF

Collapse

Uncollapse

Icônes d’actions

Diverses icônes d'action signalent une interactivité spécifique. Elles permettent d'accéder à différents types de contenus, renvoyer vers de liens externes…

1. Vidéo
2. Encadré
3. Son
4. Citation
5. Chiffres-clef
6. Diaporama
7. Lien externe
8. Partager
9. Commentaire

photo-3.jpg La minoterie Ealet a automatisé le process de fabrication de ses farines.
Retour En avant

Aide aux investissements

La minoterie Ealet triple sa production

Depuis près de 100 ans, la famille Ealet fabrique de la farine à Lanouée, dans le Morbihan, pour les boulangeries artisanales, les crêperies, la salaison ou la pâtisserie.

Florian, le fils de M. et Mme Ealet, s’est lui aussi lancé. Il suit des études de meunerie. En 2012, son sujet de mémoire porte sur l’augmentation du débit du moulin. La famille décide alors de mettre la théorie en pratique et lance son grand projet de modernisation du moulin familial. « Avec l’aide de la Région et de la chambre des métiers, nous avons monté un dossier pour obtenir une aide aux investissements pour les industries agro‑alimentaires dans le cadre du Feader [Fonds européen agricole pour le développement rural], explique Sébastien Ealet, gérant de l’entreprise. C’est long et compliqué, mais cela valait le coup ! »


Le montage du dossier prend plus de deux mois et au final, l’entreprise obtient une subvention de 80 000 euros. En prévision de l’augmentation de la production, deux personnes ont été embauchées. Grâce à l’acquisition d’un nouveau plansichter (élément du moulin qui trie les éléments broyés), le débit a presque triplé. « Nous aurions dû faire ces investissements pour nous mettre aux normes, confie le chef d’entreprise. Mais sans cette aide, nous n’aurions pas pu le faire aussi rapidement. »

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

tetiere_prsommairev2.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même